Référence :1180

Océanides et Fantaisies.

POMMIER, Amédée.

Paris: Dolin (impr. Raynal à Rambouillet), 1839. In-8, 220 x 140: (2 ff.), 268 pp., couverture verte imprimée. — Broché, non rogné.

Édition originale.Amédée Pommier (1803-1877) avait su toucher l’admiration de Gustave Flaubert qui lui écrirait quelques années plus tard, en 1860lors de la parution des Colifichets : «Partout j’ai retrouvé l’exquis écrivain desCrâneries, desOcéanideset del’Enfer. Je vous connais et depuis longtemps je vous étudie. Il n’est guère possible d’aimer le style sans faire de vos œuvres le plus grand cas. Quelles rimes! Quelle variété de tournures! Quelles surprises d’images! C’est à la fois clair et dense comme du diamant. Vous me semblez un classique dans la meilleure acception du mot.»On trouve par ailleurs une petite note manuscrite à la plume à la fin du volume reprenant une citation peu flatteuse de Cuvillier-Fleury dans le Journal des Débats du 1er février 1840 «Moi, que M. Amédée Pommier veut bien accepter pour juge, je dis qu’il a de l’énergie, de la verve, une certaine puissance d’imagination, une grande abondance de mots poétiques à son service; mais pour dire qu’il est poète, j’attendrai.»Rousseurs éparses parfois fortes. Perforation en marge de la page 40 sans atteinte au texte. Couverture salie avec petit manque de papier en tête.Bibliographie: Vicaire VI, 759.

200.00 €